UBATS-HORSPISTES

BARÈGES

Possession indivise des communautés formant la vallée de Barège, les eaux thermales de la vallée du Bastan sont désignées avant 1790 sous le nom de Bains de Barèges. Commune éphémère entre 1790 et 1801, Bains-de-Barèges ou Barège-les-Bains est rattachée à Betpouey dès 1802, et érigée en commune en 1946 sous le nom de Barèges.

Saligos

 (Les communes de Vizos et Saligos ont été réunies le 1er janvier 2017

 

L'église Saint Pierre de Saligos

Sa nef unique débouchant sur une abside semi-circulaire a été par la suite flanquée au nord d’une chapelle de deux travées voûtée d’ogives. L’abside semi-circulaire présente à l’extérieur une corniche soutenue de modillons sculptés. On y voit également la trace de deux fenêtres romanes, aujourd’hui bouchées.

Un large porche – qui porte l’inscription 1620 - couvre les entrées de l’église et de la sacristie, cette dernière étant placée dans le prolongement de la chapelle nord. Le portail de l’église, en pierre taillée, comporte trois voussures qui encadrent un tympan sculpté, au centre duquel trône le monogramme du Christ – sous sa forme trinitaire – entouré des symboles des évangéliste (l’aigle de saint Jean, le lion de saint Marc, le taureau de saint Luc ; l’ange de saint Mathieu, en haut à gauche a été bûché). Il date de la seconde moitié du XII° siècle.

 

Un second chrisme a été sculpté au dessus de la porte de la sacristie. De belle facture, il est plus récent que celui de la porte principale et pourrait ne dater que de la fin du moyen-âge ou du début des temps modernes.

 

A l’intérieur la nef principale comporte trois travées séparées par des arcs doubleaux. Le fond de l’abside est occupé par un retable baroque, de la fin du XVII° ou du début du XVIII° siècle, de facture assez banale. Trois grandes figures en ornent le registre médian. Au centre saint Pierre, le patron de l’église, flanqué à droite de saint Paul, avec son épée, et à gauche de saint Thomas, avec son équerre. Au dessus, l’Annonciation. En dessous, sur le tabernacle, l’Annonciation à gauche, le pélican, symbole du Christ au milieu, et la Visitation à droite.

 

Dans la chapelle latérale, un tableau figurant sainte Catherine d’Alexandrie occupe le mur oriental.

A l’angle nord occidental de la nef se trouvent les fonts baptismaux, avec leurs angles toriques, caractéristiques du pays Toy.

Enfin signalons la présence, sur le mur du porche, d’une curieuse pierre sculptée figurant plusieurs objets liturgiques.

====================

 

 

 

 

 

Dernière mise à jour : 22 décembre 2017